CATHERINE BEAUGRAND

Née en 1953 à Mazingarbe, vit et travaille à Paris.

Peter n'est pas Pierre
Catherine Beaugrand a conçu une intervention sonore pour deux lieux distincts dans la ville. L'oeuvre en deux parties accorde réalité et fiction, ici et ailleurs, paroles et dialogues en plusieurs langues.

A la gare sncf : En retard.
Dans ce lieu de passages et d'entrecroisements, l'intervention sonore discrète Catherine Beaugrand est faite pour être perçue par surprise. "écouter en ayant la sensation de regarder un film, un film invisible, mais se déroulant précisément là où on se trouve. Du cinéma sans film avec les sons réels qui se combinent sur de petites narrations (enregistrées)". (Catherine Beaugrand)

Au kiosque de la villa du Lac : L'imitation.
Dans un jardin public, lieu tranquille et un peu retiré, le deuxième morceau sonore est diffusé à l'intérieur du kiosque situé tout près du lac. Ce cadre plus détendu se prête à d'autres narrations, qui "interfèrent avec des fantômes de leçons de musique" . L'atmosphère plus intime, l'écoute sans doute plus continue qu'à la gare, s'accordent, cette fois, "pour un cinéma illusionniste".

Catherine Beaugrand

L'imitation, installation sonore

Description : Des diffusions sonores discrètes mêlant paroles en plusieurs langues, musique, sons enregistrés sur place et sons en direct.

Localisation : A la gare SNCF, sur le quai direction Paris, pendant la journée (horaires voir guide de la biennale) et au kiosque de la villa du lac, 45 ter avenue de Ceinture.

Ouvert tous les jours de 9h à 19h.